Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Etats-Unis perdent patience face aux missiles russes

L'ambassadeur Robert Wood (deuxième depuis la droite) s'en est largement pris à la Russie à quelques jours d'une réunion à l'ONU à New York sur le désarmement avec les autres Etats membres (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les Etats-Unis perdent patience sur les missiles de portée intermédiaire russes qui menacent l'Europe. Ils ont dit jeudi à Genève "ne pas savoir combien de temps encore ils pourront continuer à se conformer à leurs obligations" liées au traité sur cette question.

Devant la presse, l'ambassadeur américain auprès de la Conférence du désarmement Robert Wood a ajouté ne pas vouloir "spéculer" sur une possible sortie de cet accord entré en vigueur en 1988. "Cette situation est intenable. Nous devons prendre des mesures", a-t-il toutefois affirmé à quelques jours de la réunion à New York du comité de l'Assemblée générale de l'ONU qui s'occupe du désarmement.

"Nous allons continuer à les pousser à se conformer à nouveau" à un accord important par les Etats-Unis, selon lui. Une discussion doit avoir lieu lors de la réunion prévue dès lundi prochain.

Les Etats-Unis accusent depuis quatre ans la Russie d'avoir violé le Traité sur les forces nucléaires de portée intermédiaire en ayant déployé des missiles terrestres ciblant potentiellement l'Europe occidentale. Des allégations de non conformité que Moscou avaient retournées ensuite à Washington.

Il y a quelques mois, la Suisse avait appelé toutes les parties à respecter le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire. Jeudi, M. Wood a aussi laissé entendre que la position russe serait prise en compte au moment de décider de nouvelles négociations pour prolonger après 2021 l'accord sur la réduction des armes nucléaires les plus importantes, de moyenne ou longue portée.

"Il est difficile de séparer ces deux questions", a-t-il affirmé. Les Etats-Unis ciblent aussi Moscou sur d'autres questions comme l'empoisonnement du Russe Sergueï Skripal en Grande-Bretagne, le soutien au recours aux armes chimiques en Syrie ou la cybersécurité.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.