Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Etats-Unis vont "alléger" les restrictions pesant sur les investissements vers la Birmanie, a annoncé mercredi la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton. Il s'agit d'un nouveau geste envers ce pays après les élections partielles historiques de dimanche.

Mme Clinton a également indiqué que les Etats-Unis finaliseraient "dans les prochains jours" les formalités destinées à nommer un ambassadeur en Birmanie.

courage salué

La cheffe de la diplomatie américaine a également salué "la direction et le courage" du président birman Thein Sein après le scrutin de dimanche, qui a permis à la Ligue nationale pour la démocratie (LND) de l'opposante Aung San Suu Kyi de devenir la première force d'opposition au parlement birman.

"Les sanctions et les interdictions à l'encontre des personnes et des institutions qui continuent à se ranger du mauvais côté de ces efforts historiques de réforme resteront en place", a toutefois prévenu Mme Clinton.

ATS