Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les fromages suisses continuent à bien se vendre à l'étranger malgré leurs prix sans cesse à la hausse. Ainsi pour la huitième année consécutive, les exportations sont à la hausse. La tendance s'exprime clairement plus au niveau du chiffre d'affaires (+ 5,8%) que de la quantité (+ 0,4%).

L’exercice 2014 a bouclé sur un bilan positif pour la branche fromagère suisse, ont indiqué vendredi Switzerland Cheese Marketing SA (SCM) et TSM Fiduciaire Sàrl (TSM). Les exportations de fromage, de fromage fondu et de fondue prête à consommer ont totalisé 68’255 tonnes pour un chiffre d'affaires de 638,2 millions de francs.

Cette stabilité dans les exportations s’explique par une forte consommation au deuxième semestre, en particulier au mois de décembre, précise la branche. Le franc fort ne devrait cependant pas arranger les affaires des fromagers.

Les hausses de prix, passées et présentes, et le fait que le consommateur est de plus en plus sensible au prix auront probablement des effets négatifs sur les ventes. D'un autre côté, malgré la détérioration du pouvoir d’achat, les consommateurs à l’étranger sont prêts à payer un prix plus élevé pour la qualité suisse, affirment SCM et TSM.

Swissness en avant

Le salut de la branche passe donc par de gros efforts de marketing en mettant en lumière le Swissness et les valeurs suisses – qualité, tradition, fabrication artisanale et nature – afin de soutenir les exportations et de résister à la pression des importations. Même si elles sont inférieures aux exportations, les importations ont quand même totalisé 53'827 tonnes en 2'014, soit une hausse de 3,2%.

Quatre-vingt pour cent des exportations suisses de fromage finissent dans les assiettes de nos voisins. On trouve, après l'Allemagne, l'Italie avec 10'406 t (- 8,6%) et la France avec 5526 t (+ 0,1%).

Au niveau des sortes, l'Emmentaler AOP reste certes la plus exportée mais son avance continue de fondre, à tel point qu'à ce rythme, le Gruyère AOP pourrait lui ravir la vedette dès 2015. La quantité exportée de ce fromage bernois à trous a à nouveau baissé, de 17% à 13'994 t, en Italie avant tout. Celle de Gruyère AOP a en revanche augmenté de 1,4%, à 12'376 t.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS