Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le commerce extérieur de la Suisse souffre toujours du franc fort, mais résiste encore. Les exportations ont légèrement progressé en octobre, tandis que les importations stagnaient. L'horlogerie, qui se dirige vers une année record, tire une fois de plus son épingle du jeu.

La tendance au fléchissement se poursuit certes, mais les exportations augmentent encore malgré la défaillance de nombre de secteurs. Celles-ci se sont améliorées de 1,5% à 17 milliards de francs en octobre, a précisé l'Administration fédérale des douanes (AFD). Les importations ont stagné (+0,3%) à 14,9 milliards de francs.

En septembre, les livraisons affichaient une hausse de 3%, contre une baisse de quelque 4% en août et même de 8% en juin. La vigueur du franc, de même que les aléas conjoncturels, entraînent un ralentissement et rongent les marges bénéficiaires des exportateurs. Les prix ont dévissé de 7,3% en octobre. En termes réels, les exportations ont bondi de 9,5%.

Horlogerie clinquante

Cherté du franc ou pas, l'horlogerie conserve son dynamisme (+18,6% en valeur nominale). La chimie (+4,5%) ainsi que le secteur des denrées alimentaires, des boissons et tabacs (+2,1%) ont également gagné du terrain.

En revanche, les sept autres branches exportatrices perdent des plumes. L'industrie du papier et des arts graphiques demeure malmenée, cédant 20% au cours du mois sous revue. L'industrie du textile est à la peine également, avec un plongeon de 15%. Les secteurs des machines et de l'électronique, des matières plastiques et de la métallurgie ont vu leurs affaires fléchir de 6,5%.

Allemagne dynamique

Les exportations vers l'UE ont décliné de 2,2%. Avec l'Allemagne, premier partenaire commercial de la Suisse, elles se sont en revanche accrues de 5%. L'Amérique du Nord (+6,9%) et l'Asie (+5,4%) ont particulièrement contribué à la croissance.

La balance commerciale boucle en octobre sur un excédent de 2,2 milliards de francs. Sur les dix premiers mois de l'année, elle présente un solde positif cumulé de près de 19 milliards.

ATS