Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les fans du FC Zurich encerclés samedi par la police lors des débordements survenus en marge du derby zurichois contre Grasshopper déposent plainte. Ils reprochent aux responsables des forces de l'ordre de la Ville et du canton d'avoir commis les délits de privation de liberté, contrainte et voie de faits.

Avant le match, la police a empêché environ 750 supporteurs de continuer leur chemin en direction du stade du Letzigrund. Elle les a encerclés et soumis à un contrôle d'identité. De nombreux engins pyrotechniques avaient été lancés par des fans.

Durant cet encerclement qui a duré plusieurs heures, des personnes extérieures aux fans encerclés ont lancé des bouteilles et des pierres sur les policiers.

Les supporteurs encerclés ont déposé une plainte pénale contre le directeur cantonal de la police Mario Fehr (PS), le municipal chargé de la police Richard Wolff (Gauche alternative), le commandant de la police municipale Daniel Blumer, celui de la police cantonale Thomas Würgler et les responsables de l'opération policière sur place, indique jeudi le principal groupe de fans "Südkurve".

Dans des interviews accordés à différents médias, Richard Wolff souligne que l'encerclement n'était pas une mesure préparée à l'avance. Elle a été décidée par les responsables de l'opération sur place. Les marches de fans sont tolérées si elles ne menacent pas la sécurité publique, rappelle le membre de l'exécutif de la Ville.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS