Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les femmes tiennent encore les cordons de la bourse dans plus d'un tiers (35%) des ménages suisses. Elles pensent planifier les dépenses plus précisément que les hommes, indique mardi un sondage représentatif commandé par comparis.ch à l'occasion de la Journée de l'épargne mercredi.

Au total, 85% des Suissesses estiment qu'elles calculent "assez précisément" ou "très précisément" leur budget, contre 78% des hommes, relève l'enquête réalisée par l'institut d'étude de marché Link à la demande du comparateur en ligne.

Ils gèrent d'ailleurs les dépenses ménagères dans une minorité de foyers (21%). Pourtant, les habitudes commencent de changer. Dans 30% des ménages, l'homme et la femme s'occupent ensemble du budget. Pour les 13% restant, une autre personne vivant dans le ménage (les enfants, d'autres membres de la famille ou pas) en est responsable.

L'épargne est alémanique

Si les Suisses se montrent en général plus fourmis que cigales, les Alémaniques sont plus nombreux (81%) que les Romands (69%) ou Tessinois (64%) à épargner, constate l'étude. Lors de la planification du budget, les Romands sont moins enclins à inclure l'épargne (54%) que les Tessinois (67%) ou les Alémaniques (69%).

Plus le revenu est bas, plus l'intérêt de faire un budget semble manifeste. Au total, 49% des ménages dont le revenu est inférieur à 3000 francs en tiennent un, seuls 29% de ceux gagnant plus de 9000 francs prenant cette peine.

Les Suisses préparent un budget d'abord pour avoir une vue d'ensemble de leurs dépenses (51%). Dans 41% des ménages, il sert aussi à éviter de dépenser trop. Le budget permet également de mettre de l'argent de côté pour un tiers de ménages.

Le sondage a été réalisé du 8 au 19 octobre dans toute la Suisse auprès de 2249 personnes âgées entre 18 et 74 ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS