Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les femmes pourront désormais nager seins nus dans le Léman, le Rhône et les rivières genevoises. Le Conseil d'Etat a modifié le règlement sur les bains publics datant de 1929. Une pétition dénonçait l'excès de zèle manifesté par la police municipale, qui avait verbalisé des femmes (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

A Genève, les femmes pourront désormais nager seins nus dans le lac Léman, le Rhône et les rivières. Suite à une pétition dénonçant l'excès de zèle de la police municipale, le gouvernement a modifié le règlement de 1929 sur les bains publics.

"Nous abaissons nos principes moraux concernant le haut du corps", a déclaré mercredi devant les médias le président du Conseil d'Etat, François Longchamp. "On enlève le haut mais pas le bas", a précisé, amusé, son collègue Antonio Hodgers.

Le règlement sur les bains publics du 12 avril 1929 interdit de se baigner dans le lac, le Rhône et les rivières "sans être vêtu d'un costume ou caleçon de bain approprié à chaque sexe." Sur cette base, des agents de la police municipale ont voulu infliger des amendes à des femmes qui se baignaient seins nus dans le Rhône. A noter que ce règlement ne concerne pas les piscines.

Une pétition, signée par 233 personnes, dénonçait un texte non seulement sexiste mais aussi absurde. En effet, rien n'interdit aux femmes de bronzer torse nu aux abords des eaux cantonales. Aménagées, les rives du Rhône sont un lieu de détente très prisé en été. Selon la pétition, au moins deux femmes ont été menacées d'être verbalisées en juillet 2016.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS