Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève compte près de 16'000 femmes de plus que d'hommes, alors que le ratio est inversé dans le canton d'Uri qui recense 700 hommes de plus que de femmes (image symbolique/archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Les hommes sont plus nombreux que les femmes en Suisse centrale, alors qu'elles dominent dans les cantons urbains comme Genève ou Bâle-Ville. Elles ont notamment fui le monde rural et industriel, attirées par des métiers de services concentrés dans ces régions.

Genève recense près de 16'000 femmes de plus que d'hommes en 2015, alors que le ratio est inversé dans le canton de Schwyz qui recense 3557 hommes de plus que de femmes. C'est ce qui ressort des chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS) sur la population résidante permanente.

Un constat toutefois à prendre avec des pincettes: la taille de la population est très différente, prévient Stéphane Cotter, chef de la section Démographie et migration à l'OFS. Le chiffre pour Genève peut paraître important, mais proportionnellement à la population, il l'est moins.

Reste que Genève compte 51,6% de femmes et Schwyz 48,8%. Globalement, les cantons de Suisse centrale sont ceux qui en comptent le moins.

C'est Bâle-Ville qui enregistre la plus forte proportion de femmes avec 51,8% et c'est Appenzell Rhodes-Intérieures qui dispose de la plus faible proportion avec 48,7%. A noter encore que la Suisse compte 50,5% de femmes, elles sont donc aussi plus nombreuses à l'échelle du pays.

Marché du travail

"Il y a davantage d'emplois pour les hommes dans l'agriculture et dans la plupart des branches industrielles et plus d'emplois occupées par les femmes dans les services", comme la santé, le commerce, l'enseignement, le tourisme ou encore l'administration, observe Martin Schuler, professeur honoraire de l'EPFL.

Et les emplois dans ce secteur sont davantage concentrés dans les villes, alors que ceux dans l'industrie et l'agriculture le sont dans les petites villes ou dans les régions rurales. C'est le principe des vases communicants, résume Jacques Lévy, professeur de géographie et d'urbanisme à l'EPFL.

Dans les régions urbaines, comme Vaud et Genève, c'est le secteur tertiaire qui a attiré les femmes ou les branches industrielles "féminines", comme l'horlogerie. Cette observation peut être généralisée à quasiment toute la Suisse romande.

Effet de migration

La migration actuelle ou des flux migratoires d'un passé plus ou moins lointain influencent la répartition de la population selon les âges et le genre. Ainsi, à cause d'une émigration ancienne de Suisse centrale, les personnes de sexe féminin manquent aujourd'hui dans la catégorie des plus de 50 ans dans ces cantons, poursuit Martin Schuler.

De nombreuses personnes de sexe féminin viennent aussi de l'étranger. Des travaux sur le sujet ont montré que les flux migratoires se féminisent. Cette tendance explique également la plus forte proportion de femmes dans les cantons métropolitains, note Stéphane Cotter.

Genève et Vaud figurent par exemple parmi les cantons qui enregistrent les plus fortes proportions d'habitants de nationalité étrangère, avec respectivement 41% et 34%. Appenzell Rhodes-Intérieures et Uri sont les cantons ayant les plus faibles proportions d'habitants de nationalité étrangère avec 11%.

Facteur démographique

Enfin, dernière piste, le facteur démographique: "Plus la population est jeune, plus elle est masculine, car il naît plus de garçons que de filles", explique Fabienne Rausa, de la section démographie et migration de l'OFS. C'est le cas à Uri, Schwyz, Obwald et Zoug.

Berne recense au contraire une population plus féminine, - près de 21'000 femmes de plus que d'hommes - car la population est plus âgée. Les personnes de sexe féminin jouissent en effet d'une espérance de vie plus longue de quatre à cinq ans.

Tous ces facteurs peuvent influencer la structure démographique d'une population, résume Martin Schuler. Beaucoup de communes laissent encore mieux ressortir les effets évoqués, tandis que dans les cantons, la moyenne est atténuée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS