Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 2'000 pompiers tentaient mardi de freiner l'avancée des flammes, attisées par des températures caniculaires et des bourrasques de vent.

KEYSTONE/EPA LUSA/SERGIO AZENHA

(sda-ats)

Les violents feux de forêt qui font rage depuis dimanche dans le centre du Portugal se sont intensifiés mardi en début de soirée. Les services de secours ont été obligés d'évacuer une dizaine de villages.

Plus d'un mois après l'immense incendie qui avait fait 64 morts dans la même zone, environ 2'000 pompiers tentaient de freiner l'avancée des flammes, attisées par des températures caniculaires et des bourrasques de vent.

Des soldats du feu portugais, mais aussi espagnols, appuyés par des Canadair, faisaient face à d'énormes colonnes de fumée noire qui s'élevaient au-dessus du village de Freixoeiro, près de la commune de Mançao, a constaté un journaliste de l'AFP.

Hors contrôle

Quelque 40 km plus à l'est, la bourgade de Vila Velha de Rodao a été évacuée, menacée par des flammes qui avançaient sur deux fronts. "Le feu est hors de contrôle", s'est inquiété le maire-adjoint du village, José Manuel Alves.

"Les incendies se sont intensifiés et se déplacent rapidement, et malheureusement il n'y a pas de baisse des températures en vue dans les prochaines heures", a déclaré à l'AFP une porte-parole de la protection civile, Patricia Gaspar.

En-dessous de la réalité

Ces sinistres interviennent alors que selon certains le nombre de 64 morts divulgué par le gouvernement après l'incendie en juin à Pedrogao Grande restait en-dessous de la réalité.

L'hebdomadaire Expresso a fait état d'une 65e victime, et la femme d'affaires Isabel Monteiro a publié une liste de 73 morts après avoir recueilli des informations auprès des pompiers, des familles de victimes et des pompes funèbres. Pour les autorités portugaises, seules sont comptabilisées parmi les morts les personnes décédées par asphyxie ou des suites de brûlures.

Depuis le début de l'année, les incendies ont déjà consumé plus de 75'000 hectares de forêts au Portugal, soit la surface la plus importante enregistrée ces dix dernières années, a annoncé le commandant de la protection civile Rui Esteves. Entre le 1er janvier et le 24 juillet, près de 7800 feux de forêt ont éclaté et 64 incendiaires présumés ont été arrêtés.

ATS