Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le redémarrage de Mühleberg (BE) est encore repoussé. Les Forces motrices bernoises (FMB) vont procéder à un contrôle de la cuve de pression du réacteur de la centrale. Cette mesure est effectuée après l'apparition d'éventuels défauts de fabrication sur une centrale belge.

L'exploitant de Mühleberg va effectuer des contrôles par ultrasons sur la cuve de pression. Les modalités de cette opération ont été définies par l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN). Les travaux seront menés dans le cadre de la révision annuelle en cours, ont annoncé les FMB.

Selon l'état actuel des connaissances, Mühleberg ne présente pas de défauts de fabrication comme ceux détectés sur le réacteur de la centrale belge de Doel. Même si les réacteurs suisse et belge ont été fabriqués par le même fournisseur, il existe toutefois d'importantes différences, a affirmé le groupe bernois.

Les FMB avaient déjà fourni à la mi-août à l'IFSN la documentation relative à la fabrication et au contrôle du réacteur. Toutes les pièces avaient été contrôlées lors de leur fabrication. En raison de ces travaux de vérification, la date de redémarrage de cette installation sera repoussée de quelques jours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS