Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un nouveau scandale s'annonce en Russie. Une année avant le début de la Coupe du monde dans son propre pays, l'équipe nationale de Russie se retrouve dans le viseur des contrôleurs antidopage.

Comme le journal anglais "Mail on Sunday" le révèle, l'équipe nationale de Russie pourrait être impliquée dans un scandale de dopage organisé par l'état. La Fifa a finalement confirmé qu'une enquête était en cours contre des footballeurs en Russie. La Fédération internationale n'a toutefois pas précisé s'il s'agissait des joueurs du cadre russe de la Coupe du monde 2014. Elle ne veut pas commenter également l'état actuel des recherches faites en collaboration avec l'agence mondiale antidopage (AMA).

Selon le journal anglais, les vingt-trois joueurs du cadre russe à la Coupe du monde 2014 et onze autres footballeurs figuraient sur une liste de 1000 athlètes suspectés de dopage, établie par Richard McLaren pour le compte de l'AMA. Le rapport avait été examiné par la Fifa.

Cinq joueurs de l'équipe de la Coupe du monde 2014 appartiennent encore à la sélection présente à la Coupe des confédérations, qui a été éliminée samedi après sa défaite 1-3 contre le Mexique. Au Brésil il y a trois ans, la Russie n'avait pas passé le tour préliminaire.

Mutko: "Il n'y a pas de dopage dans le football"

Le fonctionnaire du sport Vitali Mutko réfute toute accusation de dopage: "En football, il n'y a jamais eu de dopage et il n'y en aura jamais", explique Mutko à l'agence russe Tass. La sélection russe a été souvent contrôlée pour qu'il n'y ait pas soupçon.

A 354 jours du début de la Coupe du monde dans son pays, la Russie se serait bien passé d'un nouveau scandale du dopage.

ATS