Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Olav Fykse Tveit, le secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises (CEE) a présenté mardi le programme qui attend le pape François lors de son pèlerinage oecuménique à Genève le 21 juin.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La visite du pape François le 21 juin prochain à Genève pose un vrai casse-tête aux forces de police. Elles devront assurer la sécurité du souverain pontife et des dizaines de milliers de pèlerins qui sont attendus ce jour-là tout en évitant une paralysie de la ville.

Cet événement va se dérouler alors que les tensions internationales sont nombreuses. Des blocs de béton seront installés à certains endroits, n'a pas caché mardi devant les médias le lieutenant-colonel François Waridel, le chef des opérations de la police cantonale de Genève.

L'officier ne veut cependant pas transformer Genève en une forteresse en zone de guerre. La surveillance sera discrète, a-t-il promis, rappelant qu'il s'agissait d'une visite du Saint-Père qui doit avoir lieu dans un esprit de convivialité. Les Genevois auront le soutien de collègues d'autres polices romandes.

Une messe gigantesque

Garantir un accès à l'aéroport aux passagers sera l'un des défis que devra relever la police. Le pape François atterrira vers 10h10 à Genève. En fin de journée, avant de repartir pour Rome, il dirigera la messe à Palexpo, à proximité de l'aéroport. Entre 40'000 et 50'000 personnes devraient assister à l'office.

Les passagers se rendant à l'aéroport devront privilégier les transports publics et le taxi, a souligné Patrick Pulh, superintendant de la police routière. Les voyageurs devront aussi prévoir une marge suffisante et être sur place trois à quatre heures avant leur vol.

Un périmètre de sécurité renforcé sera mis en place autour de l'aéroport. Des parkings extérieurs, en France voisine, permettront aux pèlerins de laisser leur voiture. Ils pourront ensuite monter dans des navettes qui les conduiront à Palexpo. Ici aussi, les fidèles sont invités à s'y prendre à l'avance et venir même le matin.

Le pape François se rend à Genève à l'invitation du Conseil oecuménique des Eglises (CEE), une organisation qui représente 500 millions de chrétiens à travers le monde, mais à laquelle n'a pas adhéré l'Eglise catholique romaine. Le souverain pontife sera accueilli à Genève par le président de la Confédération Alain Berset.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS