Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La bataille actuelle à Mossoul est la plus meurtrière depuis le début de l'offensive irakienne lancée il y a huit mois pour reprendre le contrôle de la capitale de facto de l'EI en Irak.

Keystone/EPA/AHMED JALIL

(sda-ats)

Les forces irakiennes soutenues par les Etats-Unis ont annoncé mercredi avoir entamé leur progression vers la mosquée de Mossoul. Tout un symbole, car c'est là que l'organisation Etat islamique (EI) a proclamé un "califat" il y a trois ans.

L'armée irakienne avait annoncé mardi avoir achevé l'encerclement des combattants de l'organisation djihadiste retranchés dans la vieille ville de Mossoul. Dans un communiqué, l'armée irakienne annonce que les forces d'élite du CTS se situent désormais à une distance de 200 à 300 mètres de la mosquée Al Nouri.

S'exprimant sous le sceau de l'anonymat, des sources proches du pouvoir irakien ont émis le souhait que l'offensive soit achevée avant la fête de l'Aïd el Fitr qui marque la fin du ramadan, prévue le 25 ou le 26 juin.

Cette bataille est la plus meurtrière depuis le début de l'offensive irakienne lancée il y a huit mois pour reprendre le contrôle de la capitale de facto de l'EI en Irak. L'armée irakienne estime à 300 au maximum le nombre de combattants de l'EI encore retranchés à Mossoul, sur les quelque 6000 qui contrôlaient la ville au début de l'opération de reconquête il y a neuf mois.

Mais d'après les Nations unies, quelque 100'000 civils seraient toujours pris au piège dans ce dédale de ruelles étroites très densément peuplé. La progression des forces irakiennes devra d'ailleurs se faire rue par rue, maison par maison.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS