Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les garçons américains atteignent leur puberté de plus en plus tôt, ayant même gagné deux années par rapport à leurs pères, révèle une étude publiée samedi. Ces travaux ne donnent toutefois pas d'explication à cette évolution, ni n'en mesurent l'impact éventuel sur la santé publique.

L'étude statistique de l'Académie américaine de pédiatrie rend compte de la puberté de 4000 garçons de 41 Etats américains, selon des données fournies par leurs pédiatres. Ce sont les noirs américains qui atteignent leur puberté le plus tôt, certains jeunes garçons en montrant des signes dès l'âge de neuf ans.

Suivent les blancs non-hispaniques, pubères pour certains dès dix ans, tandis que les jeunes hispaniques le sont à dix ans et demi.

Même si cette étude est la première du genre aux Etats-Unis, les experts estiment que les jeunes garçons américains atteignent leur puberté deux ans plus tôt que les générations précédentes.

"Suivre l'évolution de la croissance et du développement des enfants du pays est une part essentielle du travail d'évaluation de leur santé", a commenté dans un communiqué l'auteure de l'étude, Marcia E. Herman-Giddens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS