Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chiasso - Les gardes-frontière tessinois ont arrêté le week-end passé 50 immigrants illégaux grâce à des contrôles effectués dans tous les trains qui entraient en Suisse. Onze d'entre eux faisaient l'objet d'un mandat d'arrêt et cinq d'une interdiction d'entrer dans le pays.
En ce moment, on se trouve dans une phase chaude et les immigrants illégaux sont plus nombreux que l'automne passé, a dit mardi Davide Bassi, porte-parole des gardes-frontière, qui revenait sur une information du "Corriere del Ticino".
Les gardes-frontière tessinois, qui sont actuellement 318 à veiller au grain, examinent s'ils doivent demander du renfort à d'autres corps de gardes-frontière. Le cas échéant, ceux-ci pourraient être rapidement disponibles.
La plupart des immigrants illégaux ne sont pas des familles qui cherchent à obtenir l'asile en Suisse, mais des travailleurs au noir qui essaient de s'en sortir en décrochant des emplois sur des chantiers, en transportant de la drogue ou en pratiquant la petite criminalité, précise M. Bassi.
Fin de la saison touristiqueLa hausse momentanée du nombre de cas s'explique, selon les gardes-frontière, par la fin de la saison touristique en Italie. De nombreux Africains qui louaient leurs services au noir sur les plages se déplacent dans d'autres Etats de l'espace Schengen, à la recherche de nouvelles sources de revenu.
Ces migrants proviennent en majorité du Nigeria, du Ghana, de la Somalie, du Soudan, de la Tunisie ou du Liban. En moyenne, les gardes-frontière tessinois remettent chaque jour à la police sept personnes qui ont commis un délit quelconque. Ce chiffre englobe aussi les personnes non migrantes, ce qui explique que les Tessinois sont les plus nombreux dans cette statistique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS