Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les gens du voyage installés depuis samedi à Penthaz (VD) ont quitté le terrain privé où ils stationnaient avec une quarantaine de caravanes. Une trentaine de policiers vaudois les ont escorté jusqu'à la place d'accueil officielle de Rennaz.

Les gitans sont partis deux heures avant le délai fixé. "Cela s'est passé sans problème particulier. Nous n'avons pas fait usage de la contrainte, mais nous avons été fermes et ne leur avons pas laissé le choix", a expliqué Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise.

Avant de partir, ces gitans français ont versé une indemnité au propriétaire du terrain où ils s'étaient installés sans autorisation, près de la sortie d'autoroute de Cossonay.

A Rennaz, les gens du voyage devront s'acquitter de dix francs par caravane et par nuit. Cet argent finance l'aménagement de la place et le nettoyage, a précisé M. Sauterel. Avant Penthaz, les caravanes avaient stationné sans autorisation à St-Prex.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS