Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La COMCO interdit aux plates-formes de réservation de restreindre leur offre en matière d'hôtels. Si Hotel Reservation Service (HRS) est prié de revoir sa copie, les deux autres géants de la branche Booking.com et Expedia ne sont pas sanctionnés.

"Des indices pour un éventuel abus de position dominante ne sont pas confirmés", a indiqué vendredi la Commission de la concurrence (COMCO) dans un communiqué. La décision clôt une enquête ouverte contre Booking.com, Expedia et HRS en décembre 2012.

Le gendarme de la concurrence a examiné les clauses contractuelles de ces plates-formes. Certaines d'entre elles ne permettent pas à des hôteliers de fixer des prix plus bas ou d'offrir un nombre de chambres plus élevé sur d'autres canaux de distribution.

Clauses moins restrictives

La COMCO a jugé ces pratiques illégales. Elle les a interdites en octobre 2015. Mais n'a pas prononcé d'amendes contre les sociétés incriminées.

Booking.com et Expedia ont depuis adopté des clauses moins contraignantes. Celles-ci ne sont pas soumises à l'interdiction de la COMCO, même si l'autorité de la concurrence se réserve le droit d'agir à nouveau si besoin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS