La population de Daillens (VD) se dresse contre l'implantation d'une décharge cantonale sur son sol. Elle s'est opposée dimanche à 91,9% au projet de "La Vernette" lors d'un vote consultatif initié par le Conseil communal.

La participation s'est élevée à 65,75% dans la commune du Gros-de-Vaud. Au total, 433 citoyens ont voté contre la décharge, tandis qu'ils n'ont été que 38 à se prononcer en faveur du projet.

"Je suis ravi que la population ait été si nombreuse à se déplacer. Même si je pensais qu'elle allait dire non au projet, je n'imaginais pas que cela dépasserait les 90%", a commenté le syndic de Daillens, Jean-Yves Thévoz, interrogé par Keystone-ATS.

Avec ce vote consultatif, les autorités locales souhaitaient disposer de l'avis de leurs citoyens et pouvoir s'y référer pour la suite de l'avancement du projet. "La municipalité va désormais pouvoir prendre position", a relevé le syndic. "J'ai bon espoir que l'avis de la population de Daillens soit pris en compte par les promoteurs du projet", a-t-il dit.

"Et même si ce projet de décharge devait se concrétiser, j'espère que des mesures seront prises pour rassurer la population et assurer l'avenir de nos enfants", a ajouté M. Thévoz.

Le Département vaudois du territoire et de l'environnement a réagi dans un bref communiqué. Il y affirme que l'ampleur de l'opposition à Daillens "interroge la mise en oeuvre du plan de gestion des déchets du canton, et plus particulièrement le stockage de certains types de déchets produits sur le territoire cantonal." Il n'a pas voulu faire d'autre commentaire, ajoutant qu'il communiquerait ultérieurement sur le sujet.

Mise à l'enquête à la fin du mois

Le projet de La Vernette fait partie du plan cantonal de gestion des déchets, adopté par le Conseil d'Etat vaudois en novembre 2016. Il est prévu que la décharge soit opérationnelle dès 2021 sur un terrain à cheval sur les communes de Daillens et d'Oulens-sous-Echallens. La mise à l'enquête publique est prévue dès la fin mars.

La décharge doit être exploitée par le groupe de construction Orllati. Elle doit stocker les scories - appelés aussi mâchefers - des usines d'incinération de Tridel à Lausanne et Satom à Monthey (VS). Ces déchets sont aujourd'hui déposés dans deux autres décharges vaudoises à Ollon et Valeyres-sous-Montagny, dont les capacités seront épuisées en 2024. Les autres déchets seront issus du traitement des terres polluées.

"Impact minime"

Pour les opposants au projet, cette décharge va occasionner de nombreuses nuisances pour la population de Daillens: augmentation du trafic de camions, pollution, disparition de terres agricoles ou encore dévalorisation des biens immobiliers.

A l'inverse, les promoteurs de La Vernette affirment que cette décharge aura "un impact minime, voire nul sur les habitants", écrivent-ils sur leur site internet. Ils expliquent que l'exploitation de la décharge doit se dérouler à respectivement plus d'un kilomètre et plus de 800 mètres des villages de Daillens et Oulens. Ils assurent aussi que les camions acheminant les matériaux ne traverseront pas les villages.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.