Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

À la surprise générale, les habitants de Sainte-Croix (VD) ont approuvé dimanche de justesse un parc éolien lors d'un vote consultatif. Ils ont dit "oui" à l'installation de six éoliennes par 1103 voix contre 966. Les opposants ont annoncé vouloir continuer leur combat.

Avec une participation de 59,4%, le sujet a mobilisé la population. Beaucoup s'attendaient à un résultat négatif tant les opposants se sont manifestés avec vigueur, notamment via Internet.

Le parc devrait comporter finalement six éoliennes au lieu des sept prévues, l'hélice la plus proche étant placée à quelque 650 mètres des habitations. Selon Romande Énergie, la production électrique devrait suffire pour environ 6100 ménages, avec un investissement de 42,6 millions de francs.

"Acte démocratique"

La municipalité de Sainte-Croix a annoncé qu'elle délivrerait le permis de construire pour l'implantation des éoliennes à la suite de "cet acte démocratique". Elle a assuré que "les aspects normatifs et réglementaires (seront) en adéquation avec le cadre légal".

Si l'écart des voix est "assez faible", Franklin Thévenaz, syndic de Sainte-Croix, relève cependant que le "oui" a progressé de 12 points par rapport à la consultation de 1999, qui avait abouti au refus d'un premier projet d'éoliennes.

Recours en justice

Pour les adversaires du parc de Sainte-Croix, le vote de dimanche n'est qu'"une défaite honorable", la première en quatorze ans de lutte, a remarqué Olivier Lador, vice-président de Pro Crêtes. Le combat contre les hélices va continuer, a-t-il mis en garde.

Si le Conseil d'Etat approuve le plan d'affectation cantonal (PCA), les opposants iront devant le Tribunal administratif du canton et plus loin "si nécessaire", a-t-il menacé.

ATS