Toute l'actu en bref

Près de 90 élèves et enseignants schwyzois avaient été infectés par un norovirus durant leur journée à ski dans la station de Stoos (archives).

KEYSTONE/ERNST IMMOOS

(sda-ats)

Les habitants de Stoos (SZ) peuvent à nouveau boire l'eau du robinet sans avoir à la bouillir. Le laboratoire des cantons d'Uri, Schwyz, Obwald et Nidwald n'y a décelé aucune trace du norovirus qui a sévit dans la station de ski en fin de semaine dernière.

Les analyses des échantillons d'eau ont révélé une qualité microbiologique irréprochable, écrit le laboratoire vendredi. L'eau potable peut donc être consommée sans aucune réserve.

Il y a une semaine, 88 élèves et enseignants de Büttikon (SZ) en journée à ski à Stoos ont été pris de vomissements et de diarrhées. Ils avaient tous mangé dans le même restaurant, ce qui avait d'abord laissé conclure à une intoxication alimentaire. Certains avaient été hospitalisés.

Les analyses faites à l'hôpital ont toutefois révélé par la suite qu'un norovirus était à l'origine du mal. Des habitants de Stoos étaient en outre tombés malades, eux aussi.

Les autorités avaient du même coup recommandé aux habitants de bouillir l'eau du robinet avant de la consommer, cette dernière risquant de servir de relais pour transmettre le norovirus. Les résultats des analyses du laboratoire permettent de lever l'alerte.

ATS

 Toute l'actu en bref