Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les personnes handicapées se disent moins satisfaites de leur existence que la population valide. Selon une étude de l'OFS, la différence est surtout marquée par rapport à l'état de santé, à la situation financière et aux activités durant le temps libre.

Sur une échelle de 0 à 10, les personnes handicapées se disent logiquement moins satisfaites de leur santé que les valides (score moyen de 6,0 contre 8,5), a indiqué vendredi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les données ont été récoltées auprès de 12'555 personnes de 16 à 64 ans dont 14% de personnes handicapées.

Les personnes handicapées portent également un jugement plus négatif sur leur situation financière (score de 6,3 contre 7,1) que les valides. Les personnes fortement handicapées affichent un score encore plus bas (5,6).

Ce résultat rappelle que le handicap peut être source de difficultés financières en réduisant la capacité de gain et en engendrant des frais supplémentaires, précise l'OFS. De fait, une personne handicapée sur cinq bénéficie d'une rente AI, ce qui atteste de son incapacité à gagner sa vie en travaillant.

Temps partiel

De plus, parmi celles qui ont une activité professionnelle, la moitié travaille à temps partiel, dont une sur trois avec un taux d'occupation inférieur à 50%. Un problème de santé est indiqué comme motif de travail à temps partiel dans un cas sur cinq.

La Fédération suisse des sourds (FSS) va dans le même sens. A l'occasion de la Journée internationale du Handicap qui a lieu samedi, elle constate que les excellentes capacités d'innovation et d'adaptation au marché du travail des personnes sourdes et malentendantes sont encore trop souvent sous-estimées par les employeurs.

Selon la FSS, seulement 1% des personnes employées dans les entreprises sont handicapées en Suisse, contre 2 à 4% dans les pays voisins. De plus, seules 8% des grandes entreprises suisses emploient des personnes avec un handicap.

ATS