Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'impensable ne s'est pas produit au Stade de France: le Paris Sant-Germain a enlevé face aux Herbiers la finale de la Coupe de France la plus déséquilibrée de l'histoire.

Les Parisiens se sont imposés 2-0 devant les pensionnaires de National (D3). Face à une équipe qui a mis longtemps à comprendre que la vie était possible au-delà de la ligne médiane, Paris a forcé la décision sur une frappe chirurgicale de Giovani Lo Celso (26e) et sur un penalty provoqué et transformé par Edison Cavani (74e).

Le gardien vendéen Matthieu Pichot, sauvé à trois reprises par ses montants avant l'ouverture du score, fut l'homme du match. Il a multiplié les parades pour maintenir les siens dans la partie jusqu'à la 74e minute. Encore sous la menace d'une relégation dans leur championnat, les Herbiers ont finalement offert la réplique espérée par leurs supporters. Leur bravoure fut, en effet, admirable.

Paris remporte la Coupe de France pour la quatrième année de suite. Cette victoire lui permet de réussir le quadruplé sur le plan domestique après ses victoires au Trophée des Champions, en Coupe de la Ligue et en championnat. Mais l'élimination sans gloire en huitième de finale de la Ligue des Champions contre le Real Madrid écorne grandement le bilan de cette saison.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS