Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les femmes et les hommes devront être mieux représentés dans les diverses filières des Hautes écoles spécialisées (HES). Dix millions de francs ont été accordés pour promouvoir l'égalité des chances entre 2013 et 2016. Les bases pour l'encouragement de mesures sont désormais posées.

La Conférence des recteurs des HES et l'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie ont approuvé ce document publié vendredi. Il faudra notamment réduire la sous-représentation des femmes dans les filières techniques et celle des hommes dans les domaines de la santé et du travail social.

La situation actuelle est en effet très peu égalitaire: la part des étudiantes approche les 90% dans la filière santé mais n'atteint même pas 10% dans la technique et les technologie de l'information. Un effort devra aussi être fait pour éviter la ségrégation dans les postes d'enseignants.

Concilier études et famille

Si le personnel des filières de la santé et de la linguistique appliquée est composé respectivement de 66,5% et 63,9% de femmes, cette proportion n'atteint que 26,4% pour le domaine architecture, construction et planification et tombe à 14% dans la technique et les technologie de l'information.

Parmi les mesures à prendre figurent la mise en place de structures permettant de mieux concilier études, vie professionnelle et vie de famille. Il faut aussi augmenter les perspectives de carrière pour les femmes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS