Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 145 feux ravagent encore la Colombie-Britannique (archives).

KEYSTONE/EPA GOVERNMENT OF ALBERTA/CHRIS SCHWARZ / GOVERNMENT OF AL

(sda-ats)

Les incendies qui ravagent les forêts de Colombie-Britannique dans l'Ouest canadien depuis des semaines ont provoqué de nouvelles évacuations. La rapide progression des flammes a contraint les autorités à décider samedi soir l'évacuation de Clinton et de ses environs.

La localité compte quelque 650 habitants. Elle se trouve à une centaine de kilomètres de Kamloops, ville d'environ 100'000 habitants.

La grande majorité des 46'000 personnes chassées de chez elles par les feux de forêt depuis la proclamation de l'état d'urgence dans la province le 7 juillet avaient été autorisées à rentrer au cours des derniers jours. Mais il reste environ 5000 sinistrés, selon les autorités locales.

148 feux, combattus par plus de 4700 pompiers, sont toujours actifs dans la province. Les flammes ont détruit plus de 390'000 hectares depuis le 1er avril de cette année.

Le premier ministre Justin Trudeau a appelé ses compatriotes à se montrer généreux pour aider les sinistrés en assistant samedi à une levée de fonds de la Croix-Rouge canadienne en Colombie-Britannique. Il a répété son offre de fournir une aide fédérale égale aux fonds collectés par la Croix-Rouge et indiqué qu'il se rendrait dans les prochains jours dans les zones affectées par les incendies.

ATS