Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'indicateur UBS de la consommation a cédé du terrain en novembre, reculant de 0,09 point pour atteindre 0,81 point. Il gomme ainsi sa progression du mois d'octobre.

A l'instar des mois précédents, l'indicateur de la consommation a bénéficié de la forte croissance des nouvelles immatriculations de voitures de tourisme (+13,9% sur un an), a indiqué UBS mardi. Les autres sous-indicateurs évoluent en revanche au niveau de la récession.

Le niveau actuel de l'indicateur UBS suggère une croissance de la consommation privée de 0,8%, alors que les prévisions de la banque sont légèrement supérieures, à 1,1%. Cet écart pourrait s'expliquer par le fait que l'indicateur de la consommation reflète notamment les perspectives pessimistes du commerce de détail, avance UBS.

Consommation privée

Le commerce de détail est fortement touché par la chute des prix, mais pâtit également des achats à l'étranger. Cette baisse des prix profite toutefois aux consommateurs, puisqu'elle augmente leur pouvoir d'achat, expliquent les économistes de la grande banque.

La consommation privée devrait encore constituer une pilier important de l'économie suisse en 2012 et pourrait progresser de plus de 1%, prévoit UBS.

ATS