Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les indignés zurichois, installés depuis un mois dans un parc de la vieille ville, attendent de pied ferme l'intervention de la police visant à les faire partir. Les autorités avaient fixé un ultimatum à dimanche minuit. Lundi en fin de journée, les tentes étaient toujours montées.

Plusieurs dizaines de personnes se trouvaient encore sur le Lindenhof lundi, a constaté une journaliste de l'ats. Certaines d'entre elles partiront de leur plein gré sur présentation d'un ordre d'évacuation.

D'autres en revanche sont prêtes à résister sans violence, a indiqué à l'ats une militante zurichoise. Elles s'y sont préparées ce week-end lors d'ateliers organisés au camp.

Demande refusée

Les activistes avaient déposé une demande d'autorisation pour leur camp. Les autorités l'ont refusée et leur ont demandé de quitter les lieux avant dimanche minuit.

Les indignés campent dans le parc du Lindenhof depuis le 17 octobre. Ils s'y étaient réfugiés après avoir occupé la Paradeplatz pendant un week-end et avoir été forcés par la police de lever leur camp.

ATS