Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Milan - Une clinique de Milan verse un bonus de 3000 euros (3730 francs) par an à ses infirmières si elles se lavent bien les mains. Cette initiative a permis de réduire de 30% en un an les infections nosocomiales dans cette structure accueillant des enfants prématurés.
Des caméras filment les infirmières et infirmiers lorsqu'ils se lavent les mains afin de vérifier s'ils le font correctement et suffisamment longtemps. La présence de bactéries sur leurs mains est contrôlée avant tout contact avec un nouveau-né.
"Les thérapies néo-natales intensives représentent un des secteurs ayant le plus de risques d'infections, étant donné le type de patients: des enfants prématurés ou souffrant de maladies graves et donc immunodéprimés", explique jeudi dans le Corriere della Sera le professeur Fabio Mosca. Ce responsable du service de néonatologie de la clinique est à l'origine de l'opération "mains propres".
Selon la clinique, grâce à cette initiative, le nombre d'infections a baissé globalement de 30% en un an dans le service et de 20% pour les bébés les plus fragiles, pesant moins de un kilo et demi. Une enveloppe annuelle de 200'000 euros est prévue pour récompenser les 70 infirmières et infirmiers de la clinique Mangiagalli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS