Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Montréal - Les Inuits canadiens ont obtenu une décision de justice pour bloquer une expérience scientifique germano-canadienne dans l'Arctique. Celle-ci est susceptible, selon eux, de mettre en danger des mammifères marins.
Un tribunal du Nunavut, un territoire du Grand Nord canadien, a adopté une injonction qui a empêché au dernier moment le lancement d'un programme de relevés sismiques dans le détroit de Lancaster. La juge Susan Cooper a accepté l'argumentation d'organisations inuites qui affirmaient craindre que le recours aux canons à son n'ait un impact néfaste sur les baleines, les phoques et les morses.
Dans le passé, les scientifiques avaient utilisé des explosifs pour faire des relevés sismiques et quelques baleines avaient été tuées, tandis que beaucoup d'autres avaient déserté la région.
Les canons à son ne risquent pas de tuer les animaux marins, mais ces derniers pourraient devenir sourds et en tout cas, effrayés, quitter la zone pour longtemps, a expliqué l'avocat des Inuits, Me David Crocker. Les Inuits "pouvaient perdre leurs moyens d'existence, leur source de nourriture, leur mode de vie", a-t-il dit.
Le gouvernement canadien n'a pas immédiatement indiqué s'il comptait faire appel. Le ministère des Ressources naturelles a affirmé être "toujours déterminé à atteindre l'objectif de son programme de géocartographie qui est d'accroître sa connaissance de la géologie du Nord".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS