Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Ivoiriens élisent dimanche leurs députés pour tourner la page de la meurtrière crise post-électorale de 2010-11. Le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo, écroué à la Cour pénale internationale (CPI), boycotte ce scrutin.

Environ 5,7 millions d'inscrits sont appelés aux urnes pour ce vote à un tour. Les bureaux de vote seront ouverts de 07h00 à 17h00 (08h00 à 18h00 suisses), sous le regard de 150 observateurs internationaux et 3000 observateurs ivoiriens. Les résultats sont attendus en milieu de semaine.

Ouattara en force

La coalition soutenant le président Alassane Ouattara est assurée d'emporter la majorité des 255 sièges de la nouvelle Assemblée, faute d'adversaires de poids.

Le taux de participation et la sécurisation du vote constituent deux importants enjeux. Une polémique avait éclaté pendant la campagne sur la présence de militaires armés auprès de certains candidats, sans accord préalable de leur hiérarchie et en violation de toutes les règles de neutralité.

La campagne a été émaillée d'incidents violents qui ont officiellement fait cinq morts: trois personnes tuées par un tir de roquette d'origine indéterminée près d'un meeting, un candidat du parti présidentiel mort brûlé et un jeune villageois tué lors d'un accrochage avec des soldats.

ATS