Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'apprentissage des jeunes chimpanzés passe par l'imitation de la mère, pour le jeu comme pour les outils.

UniNE

(sda-ats)

Chez les jeunes chimpanzés, la mère est un modèle pour la maîtrise d’outils. Une chercheuse neuchâteloise a constaté que l’influence de la mère survient bien plus tôt, lors d’activités purement ludiques.

Noémie Lamon, éthologue à l’Université de Neuchâtel (UniNE), a étudié des années durant les comportements d‘une communauté de chimpanzés sauvages en Ouganda.

Ces primates ont une tendance naturelle à manipuler les objets de leur environnement, un comportement qui les aide dans leur développement psychomoteur. Cela leur permet plus tard de manipuler adéquatement des outils.

Le jeu est donc le précurseur de l’utilisation d’outils. Les chercheurs se sont ainsi demandé ce qui influence le choix des objets manipulés par les jeunes singes.

Feuilles et branches

"Pour répondre à cette question, nous avons suivi 37 chimpanzés de la communauté de Sonso en Ouganda, âgés de 5 mois à plus de 50 ans", explique Noémie Lamon, citée jeudi dans un communiqué de l'UniNE. "Nous avons noté toutes les manipulations d’objets, comprenant le jeu mais aussi l’utilisation d’outils".

Ces singes sont particulièrement intéressants, car ils n’utilisent qu’un petit répertoire d’outils: des feuilles ou des branches qu’on secoue, entre autres.

Les objets retenus par les petits pour jouer en premier lieu sont la végétation ligneuse, comme des branches et des feuilles. Les chimpanzés mâles de ce groupe se servent des branches par exemple pour intimider d’autres mâles et tous les membres du groupe construisent leur nid à l’aide de branches.

Les feuilles, quant à elles, sont utilisées comme support pour écraser les parasites trouvés lors de séances d’épouillage. Les mâles, eux, les déchirent. Ce son a comme effet d’attirer vers eux l’attention des femelles en ovulation. Les feuilles sont aussi utilisées pour essuyer des souillures d’excrément, de sperme, de sang ou de boue.

Pas de bâtons

Mais surtout, dans ce groupe de chimpanzés, on ne se sert pas de bâtons pour chercher de la nourriture, comportement qui caractérise presque tous les chimpanzés en Afrique.

Ainsi, même si dans leur tendre enfance les jeunes de la communauté Sonso jouent avec des bâtons qui pourraient se révéler fort utiles comme outils, ils les abandonnent dès l’âge de dix ans, date du passage à l’âge adulte, parce que leur mère ne s’en sert pas.

A l’inverse, plus la mère utilise un certain type d’outils, plus son jeune est susceptible de jouer avec ce même genre d’objets. "Le fait que la mère sert de modèle à ses petits semble assez logique. Ce qui est intéressant, c’est qu’elle soit le seul modèle", souligne Noémie Lamon.

Bien plus tôt

Les petits ne seraient donc pas influencés par ce que font les autres membres du groupe, qui passent pourtant aussi beaucoup de temps à proximité. Cela montre que même au niveau du jeu, seuls les comportements de la mère comptent.

Dans une précédente recherche, Mme Lamon avait mis en évidence que l’acquisition d’un nouvel outil (une éponge à base de mousse végétale) passait par l’imitation de la mère. Cette nouvelle étude indique que l’influence de la mère survient bien plus tôt, avec le jeu. Ce résultat est publié dans la revue Animal Behaviour.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS