Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'initiative devrait permettre de faire baisser les impôts de la classe moyenne de plusieurs centaines de francs.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Les Jeunes libéraux-radicaux vaudois (JLRV) veulent faire baisser les impôts de la classe moyenne. Ils ont déposé vendredi leur initiative cantonale. A leurs yeux, il est plus que temps que le canton de Vaud relâche la pression fiscale qui pèse sur ses contribuables.

Les jeunes PLR ont déposé vendredi 13'100 signatures validées par les communes, mais d'autres pourraient suivre car certaines communes n'ont pas encore renvoyé leurs paraphes, a expliqué à l'ats Loïc Hautier, président des JLRV. Dans le canton, 12'000 signatures sont nécessaires pour faire aboutir une initiative.

Dans leur récolte, les JLRV ont bénéficié du soutien des sections cantonales du PLR, de l'UDC et des Vert'libéraux. Les conseillers nationaux Jean-Pierre Grin (UDC) et Frédéric Borloz (PLR), ce dernier étant aussi président du parti vaudois, étaient présents lors du dépôt des signatures.

Moment symbolique

Frédéric Borloz a souligné "l'appui essentiel des forces du centre-droite vaudois". "Symboliquement, c'est un moment important. Il n'est guère dans les gènes du parti de déposer des initiatives. C'est la démonstration que le PLR change et qu'avec des alliés, on arrive à gagner, même si ce n'est qu'une première étape. Il faudra encore l'emporter devant le peuple", a-t-il déclaré.

"Le sujet est fondamental. Il s'agit de restituer du pouvoir d'achat à la classe moyenne. Si certains veulent continuer à alourdir la charge fiscale dans ce canton, l'une des plus lourdes de Suisse, ils pourront compter sur nous pour se battre", a ajouté M. Hautier.

Concrètement, l'initiative "Une baisse d'impôts pour la classe moyenne" veut augmenter les déductions pour assurance maladie que les contribuables peuvent faire figurer sur leur déclaration fiscale. Ces déductions passeraient de 2000 à 3200 francs pour une personne seule, de 4000 à 6400 francs pour un couple marié.

Juste retour

"Cela représente une baisse d'impôts de plusieurs centaines de francs pour la classe moyenne", a calculé Loïc Hautier. "Le canton engrange des bénéfices depuis plusieurs années. C'est un juste retour des choses de restituer un peu de cet argent", ajoute-t-il.

Les JLRV envoient aussi un "message très clair" au Grand Conseil, qui est à majorité de droite. "La priorité politique est de faire baisser les impôts de la classe moyenne. Si le PLR ne fait pas le travail au Grand Conseil, on va faire pression et être plus percutants". Le ministre des finances, Pascal Broulis, est libéral-radical, dans un gouvernement à majorité de gauche.

ATS