Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le jeu excessif touche aussi les adolescents. Une étude neuchâteloise montre que 37% des jeunes de 15 à 18 ans ont joué à des jeux d'argent dans les 12 derniers mois. Environ 5,6% sont des joueurs "à risque" ou "problématiques".

"Ces jeux d'argent excessifs ne sont pas isolés. Ils sont liés à des consommations de substances comme le tabac, l'alcool et le cannabis et ainsi qu'à un usage problématique d'Internet", explique mardi sur Internet Joan-Carles Suris, de l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive du CHUV à Lausanne.

Garçons apprentis plus touchés

Selon l'auteur de l'étude, des sous-groupes d'adolescents sont particulièrement à risque: les garçons (les filles sont peu concernées), les apprentis (beaucoup plus que les étudiants) et les jeunes qui ne sont pas nés en Suisse.

Le spécialiste recommande d'informer les familles que les jeux d'argent sont un problème important. "Les parents considèrent rarement ou jamais que les jeux d'argent sont un comportement à risque", a-t-il observé. L'étude a porté sur 1102 apprentis et étudiants de première et deuxième année du canton de Neuchâtel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS