Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Jeunes Verts ont critiqué la charte éthique adoptée samedi par le parti national. Ils dénoncent l'accord de principe donné aux contributions des banques, ce qui risque de nuire à la crédibilité du parti.

Accepter de l'argent des banques "entre en contradiction directe avec la politique des Verts, qui a toujours voulu être éthiquement fiable, indépendante et crédible", estiment les Jeunes Verts.

La charte éthique adoptée samedi prévoit que les dons des banques doivent respecter trois conditions pour être acceptés. La transparence doit être garantie, l'autonomie et l'indépendance du parti ne doivent en aucun cas être affectées, ni sa crédibilité atteinte.

Le Bureau du parti a jugé que la contribution proposée par l'UBS était "soumise à conditions" et que celle du Credit Suisse "porterait atteinte à la crédibilité du parti", a indiqué à l'ats la coprésidente des Verts, la conseillère nationale vaudoise Adèle Thorens.

Raiffeisen critiquée

En revanche, le parti accepte les 12'000 francs que lui offre la Raiffeisen. Il s'agit d'une banque coopérative, ancrée localement, qui n'a jamais été touchée par les scandales liés à la crise financière et qui offre son soutien au système politique suisse bien qu'elle n'ait pas besoin de se "racheter une image", selon Mme Thorens.

Cette décision a provoqué la colère des Jeunes Verts. Pour eux, la Raiffeisen est "impliquée dans la spéculation sur les matières premières" et a acquis une partie de la banque Wegelin, "connue pour avoir aidé ses clients à l'évasion fiscale". La section des jeunes du parti se dit "déçue": "si un parti se laisse financer par de telles banques, qui font du profit à partir de pratiques contraires aux droits de l'homme et dommageables pour l'environnement, sa crédibilité en pâtit."

UBS a annoncé en avril qu'elle allait désormais allouer un million de francs aux partis politiques suisses "qui s'engagent clairement pour la concurrence et l'économie de marché". Le Credit Suisse dispose aussi d'un budget annuel d'un million de francs pour soutenir les partis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS