Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les 23 joueuses de l'équipe de Suisse ne disposent pas toutes d'une vignette à leur effigie dans l'album Panini (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

A chaque Euro, son album Panini. C'est désormais aussi vrai pour le football féminin. La firme italienne a sorti un album à l'occasion de l'Euro qui se déroule jusqu'au 6 août aux Pays-Bas. L'engouement n'est de loin pas le même que pour les éditions masculines.

L'album de 40 pages est en vente depuis le 9 juin. Il faut réunir 334 vignettes pour le compléter.

Pour chacune des seize équipes qualifiées, on retrouve le portrait de 18 joueuses. C'est un petit peu moins que dans les éditions masculines, qui présentent 20 joueurs par équipe.

L'album contient également 22 vignettes spéciales, imprimées sur du papier métallisé. Elles représentent les logos des équipes et de l'euro, le ballon officiel, le trophée ainsi que le logo historique des produits de foot panini.

Parmi les joueuses de l'équipe de Suisse, les vignettes d'Ana Maria Crnogorčević et de Ramona Bachmann sont les plus recherchées, indique Ezio Bassi, directeur général de Panini Suisse. L'équipe suisse affronte l'Islande samedi et la France mercredi prochain; elle a perdu 1-0 contre l'Autriche mardi dernier.

Marché de niche

L'engouement pour les vignettes féminines n'est de loin pas comparable à celui pour les vignettes masculines. "Le football féminin reste un sport de niche de même que l'enthousiasme pour les objets de collection", estime-t-on chez Valora, qui exploite les kiosques k kiosk, Avec et Press&Books.

Les joueuses "ne sont pas encore très connues. Il manque peut-être une superstar", reconnaît Ezio Bassi. Il souligne toutefois une grande amélioration ces dix dernières années.

Allemagne, premier marché

Ni Valora ni Panini ne communiquent sur le nombre de vignettes vendues jusqu'à présent. M. Bassi précise seulement que "ça correspond aux attentes de Panini". L'entreprise indique avoir produit 12'000 albums pour le marché suisse, dont la moitié a déjà été distribuée dans le cadre d'activités de promotion. A titre de comparaison, un million d'exemplaires avaient été mis en vente à l'occasion de l'Euro masculin en 2016, a confié M. Bassi à l'ats.

Lors des compétitions masculines, la Suisse est le pays où se vendent le plus de vignettes Panini. Pour les images de joueuses, c'est l'Allemagne qui détient la palme. Le fait que l'Allemagne ait remporté les six derniers championnats d'Europe féminin n'y est sûrement pas étranger, estime Ezio Bassi.

Une première pour un Euro

C'est la première fois que Panini lance un album pour un Championnat d'Europe de football féminin. Ce n'est par contre pas la première fois qu'un album est créé pour une grande compétition féminine. La firme italienne avait déjà édité des albums à l'occasion des Coupes du monde de 2011 en Allemagne et de 2015 au Canada.

Le premier album vendu en Suisse était celui de la Coupe du monde de 2015, à laquelle l'équipe nationale avait participé. Les vignettes Panini ont été lancées pour les homme en 1961, un demi-siècle plus tôt.

Quant au foot lui-même, les femmes ont commencé à en jouer à la fin du 19e siècle comme les hommes en Angleterre. Il a même connu un âge d'or au début des années 20 avant que les joueuses soient bannies des terrains jusqu'au début des années 70.

ATS