Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Appel au rétablissement du dialogue avec Tamedia alors que la grève est suspendue jusqu'au 3 septembre (archives).

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Alors que la grève est toujours suspendue jusqu'au 3 septembre, journalistes et syndicats veulent rétablir le dialogue avec Tamedia. Ils ont rendu public jeudi un programme de négociation en sept points.

Dans un communiqué commun, les rédactions, Impressum et syndicom font part d'un programme "ambitieux". Ils disent attendre de Tamedia "des actes et des réponses solides".

Nombreuses requêtes

Rédactions et syndicats demandent le gel des délais de congé et l'absence de licenciements pendant les négociations, des postes supplémentaires au Matin.ch ainsi qu'un un plan social équitable après la fin du Matin semaine.

Les exigences portent également sur l'absence de nouvelle restructuration pendant deux ans, l'investissement dans les titres et la promotion de la diversité de la presse. Enfin, la Convention collective de travail (CCT) doit être maintenue et appliquée à ceux qui n'y sont plus soumis.

Interrogé par Keystone-ATS, Tamedia a indiqué être en train d'analyser le courrier. L'éditeur a rappelé sa priorité de négocier le plan social. Il n'y a pas de rendez-vous pour l'heure devant l'Office vaudois de conciliation.

Grève suspendue

Pour rappel, fin juillet, Tamedia a quitté la médiation placée sous l'égide du Conseil d'Etat vaudois. Il demandait que les négociations se déroulent devant l'office de conciliation. Les rédactions décidaient alors de suspendre la grève jusqu'au 3 septembre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS