Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les forces kurdes ont chassé lundi le groupe Etat islamique (EI) d'une ville clé dans le nord de la Syrie. Une route d'approvisionnement vitale pour la "capitale" des djihadistes dans le pays a de facto été coupée, selon une ONG.

"Les Unités de protection du peuple kurde (YPG) ont pris le contrôle total de Sarrine après trois semaines intenses", a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les forces kurdes ont été appuyées par des frappes aériennes de la coalition formée par les Etats-Unis pour lutter contre l'EI, a-t-il ajouté.

La ville de Sarrine est située sur l'autoroute M4, que l'EI utilise pour faire transiter combattants et armes entre la province septentrionale d'Alep et Raqa, la "capitale" de facto de l'organisation extrémiste en Syrie. La capture de cette ville coupe l'accès de l'EI à certaines régions d'Alep, où les djihadistes combattent à la fois les Kurdes et des groupes rebelles.

Un militant kurde de la ville de Kobané, à 40 km de Sarrine, a affirmé que les "forces kurdes ratissaient les rues à la recherche de kamikazes éventuels de l'EI". Les YPG avaient lancé leur offensive contre la ville le 6 juillet, soutenus par les frappes aériennes de la coalition antidjihadistes dirigée par Washington.

Il s'agit de plus récente victoire kurde face à l'EI en Syrie.

ATS