Toute l'actu en bref

Les génériques coûtent en moyenne 53% plus cher en Suisse qu'en Europe (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La différence de prix des médicaments entre la Suisse et l'étranger reste significative. Elle atteint 14% pour les produits protégés par un brevet, tandis que pour les génériques elle est de 53%, soit le double de ce que paient les Européens.

Cette huitième comparaison des faîtières des assureurs et de l'industrie pharmaceutique, santésuisse et Interpharma, a été établie sur la base d'un taux de change de 1,07 francs pour un euro en septembre 2016. Un an plus tôt, ce taux de change était de 1,20, ce qui réduisait la différence de prix entre la Suisse et les neuf pays européens à 10% pour les médicaments brevetés.

L'enquête, présentée jeudi à Berne, compare les prix de 490 produits, 250 brevetés et 240 génériques. Pour les produits originaux tombés dans le domaine public, la différence de prix entre la Suisse et l'Europe atteint toujours 20% de plus que pour les Européens. Pour les génériques, il faut compter le double.

"Le nouveau système de fixation des prix entré en vigueur début mars tient mieux compte du bénéfice thérapeutique que par le passé, mais les prix vont continuer à diminuer, ne serait-ce qu'en raison de la surestimation du franc par rapport à l'euro", relève Heiner Sandmeier, directeur ad interim d'Interpharma.

Des pommes et des poires

Pour la faîtière des fabricants de génériques Intergenerika, cette enquête n'est une fois de plus pas représentative. "On compare des pommes avec des poires", écrit-elle dans un communiqué. Elle ne prend en compte que les prix sans intégrer le rapport qualité-prix.

Intergenerika met en garde contre un dumping sur les prix: certains produits sont déjà vendus en dessous de leur coût de fabrication. En 2016, on a économisé avec les génériques 363 millions de francs, rappelle la faîtière. Au total, on peut compter sur un milliard d'économies grâce à cette catégorie de médicaments.

La comparaison de santésuisse et Interpharma comprend les prix de fabrique pratiqués en Suisse, ceux d'Allemagne, d'Autriche, de Belgique, du Danemark, de Finlande, de France, de Grande-Bretagne, des Pays-Bas et de Suède.

ATS

 Toute l'actu en bref