Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les médicaments vendus en Suisse continuent d'être vendus trop chers en comparaison européenne. Pour santésuisse, la faîtière des caisses maladie, le potentiel d'économie est de 410 millions de francs.

Santésuisse s'est livrée pour la deuxième année consécutive au jeu de la comparaison avec six pays européens, explique l'organisation dans un communiqué publié vendredi. "Près de 6700 médicaments soumis à ordonnance ont été pris en compte", a précisé la porte-parole de Santésuisse, Anne Durrer.

Les marges sur les médicaments soumis à ordonnance ont été comparées avec celles pratiquées au Danemark, en Allemagne, Grande-Bretagne, Hollande, France et Autriche. Pour santésuisse, les marges en Suisse devraient être ramenées à la valeur moyenne des pays de comparaison.

Les marges de 410 millions de francs révélées par santésuisse correspondent à 2% des primes. "Les marges publiées l'an dernier atteignaient 300 millions de francs. Mais la différence n'est pas significative, car nous avons changé de méthodologie. De fait, les résultats sont stables", a précisé la porte-parole.

Soulager les assurés

La marge de distribution des médicaments vendus en Suisse est donc d'environ 25% supérieure à celle des six pays européens comparés comme l'an dernier. De son côté, comparis.ch révèle dans une étude publiée vendredi que les Suisses pourraient tolérer une différence de 14% - et de 10% pour les génériques - avec les prix pratiqués dans les pays voisins.

Santésuisse demande des mesures de correction pour soulager les assurés et aimerait pouvoir négocier les marges. Selon elle, "des changements législatifs sont nécessaires" et ceux-ci ne devraient pas intervenir avant plusieurs années.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS