Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La population de manchots empereurs dans l'Antarctique est près de deux fois plus nombreuse qu'estimé, révèlent des images satellitaires utilisées par une équipe de recherche. Des chercheurs ont découvert sept nouvelles colonies de ces oiseaux.

"Nous sommes ravis de pouvoir situer et identifier un aussi grand nombre de manchots empereurs avec un décompte de 595'000 de ces oiseaux, soit près du double des estimations précédentes de 270'000 à 350'0000", a souligné Peter Fretwell, un géographe du British Antarctic Survey (BAS), principal auteur de l'étude.

"C'est le premier recensement aussi étendu de ces populations de manchots menée à partir d'observations satellitaires", a-t-il ajouté.

1,15 mètre de haut

Les manchots empereurs dressés sont clairement visibles sur la glace avec leur plumage noir et blanc. Les colonies de ces grands oiseaux de 20 à 40 kg pouvant mesurer d'un mètre à 1,15 m, se détachent sur les images satellite à très haute définition, expliquent les chercheurs.

Ces derniers ont pu ainsi analyser en détail 44 colonies de manchots tout autour des côtes de l'Antarctique, dont sept étaient inconnues.

Colonies gravement menacées

"Les recherches en cours laissent penser que les colonies de manchots empereurs seront gravement affectées par les changements climatiques", a noté Phil Trathan, un biologiste du British Antarctic Survey et un des co-auteurs de la recherche.

"Un recensement précis des populations de manchots empereurs sur l'ensemble du continent Antarctique, qui peut se faire régulièrement à l'aide des satellites, peut nous aider à observer l'impact du changement climatique sur ces oiseaux emblématiques", a souligné le scientifique.

ATS