Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Les 186 États membres du Fonds monétaire international se sont engagés samedi à avoir "des finances publiques viables". Leur réunion semestrielle a été marquée par l'appel à l'aide de l'un d'entre eux, la Grèce, plongée dans une grave crise budgétaire.
La montée de la dette publique, phénomène qui touche surtout les pays développés, a été désignée par le FMI comme l'un des principaux risques à la stabilité du système financier mondial et à la croissance économique. Et ce risque semble illustré chaque jour depuis plusieurs mois par la montée des taux sur la dette publique de la Grèce.
Au cours d'une conférence de presse à l'issue de cette réunion du Comité, le directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn a été pressé de questions sur sa rencontre avec le ministre grec des Finances Georges Papaconstantinou. Mais il s'est réfusé à livrer le moindre détail sur les négociations en cours avec Athènes, qui a formellement demandé un prêt vendredi.
L'intervention du FMI en Grèce, vécue comme une ingérence humiliante, a réveillé dans ce pays un certain anti-américanisme, et nourri la mobilisation contre la politique de rigueur mise en oeuvre par le gouvernement socialiste.
Alors que la crainte de la "contagion" de ces problèmes de dette publique est de plus en plus répandue, les Etats membres du FMI ont appelé chaque gouvernement à agir contre ce risque.
Sur la taxation du secteur financier, évoquée par le FMI comme une solution posible mais pas unique pour dissuader la prise de risque excessive, les 186 États membres ont adopté la même position que le G20: demander au Fonds de poursuivre son travail, en l'absence de consensus.
Peu de progrès enfin ont été réalisés par les États membres sur la réforme de la répartition des pouvoirs au sein du FMI.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS