Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La fréquentation des restaurants de la chaîne a augmenté au 1er trimestre (archives).

KEYSTONE/AP/KEITH SRAKOCIC

(sda-ats)

L'enseigne de fast-food McDonald's a annoncé lundi une hausse de ses ventes et une augmentation de la fréquentation de ses restaurants au premier trimestre. Le bénéfice a aussi progressé.

Le géant de la restauration rapide récolte les fruits de sa politique de menus à petits prix en dépit des craintes des franchisés qui redoutent qu'elle ne rogne leurs marges.

Le bénéfice net a progressé de 13,2% à 1,38 milliard de dollars (1,36 milliard de francs) lors des trois premiers mois de l'année, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 1,79 dollar contre 1,67 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Si le chiffre d'affaires de la société a diminué de 9,5% à 5,14 milliards de dollars, principalement à cause de sa politique de passer en franchise un grand nombre de restaurants gérés en propre, il reste nettement supérieur aux 4,97 milliards anticipés. Les ventes mondiales en restaurants comparables, ceux ouverts sans discontinuer lors des 13 derniers mois, ont augmenté de 5,5% contre une hausse de seulement 3,7% attendue par les marchés.

Ces ventes, qui donnent une idée de la santé de l'activité de McDonald's, ont progressé de 2,9% aux Etats-Unis, premiers contributeurs au chiffre d'affaires, contre 2,7% attendue. Les clients américains plébiscitent les offres de sodas à 1 dollar, de café à 2 dollars et de menus à 5 dollars et le retour d'offres économiques baptisées le "Dollar menu" pour 1, 2 et 3 dollars. Les concurrents comme Wendy's ont riposté avec des offres quasi similaires.

McDonald's, qui avait vu la fréquentation de ses magasins diminuer de 500 millions de visiteurs depuis 2012, a affirmé lundi que le nombre de clients s'étant rendu dans ses restaurants a augmenté de 0,8% au premier trimestre.

Hausse en Chine

"Davantage de clients reconnaissent que nous sommes en train de devenir un meilleur McDonald's, apprécient le goût de nos aliments, le service rapide et amical" et les prix proposés, s'est réjoui le PDG Steve Easterbrook, ajoutant que le plan de croissance présenté il y a un an est en train de produire ses fruits.

Les craintes de guerre commerciale entre Washington et Pékin n'ont pas en outre affecté la consommation des "Big Mac" en Chine, pays qui a tiré les ventes des marchés à forte croissance, ressorties en hausse de 4,7%. En Europe, les consommateurs britanniques et allemands permettent au géant de la chaîne de fast-food de limiter la timidité de consommateurs français notamment.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS