Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les mesures annoncées à l'issue du sommet sur le diesel en Allemagne ont été jugées minimalistes (archives).

KEYSTONE/AP/MARTIN MEISSNER

(sda-ats)

Les clients suisses doivent également bénéficier des adaptations de logiciels des moteurs diesel promises par l'industrie automobile allemande. La présidente de la Confédération Doris Leuthard l'a affirmé dans un entretien accordé à la NZZ am Sonntag.

La ministre des transports estime que les mesures prises à l'issue du sommet du diesel en Allemagne seront aussi appliquées en Suisse. "Je ne vois aucune raison pour qu'un acheteur suisse soit traité différemment d'un acheteur allemand", souligne-t-elle.

Doris Leuthard rejette le reproche selon lequel le Conseil fédéral s'est montré trop passif dans le scandale du diesel. A ses yeux, le gouvernement a participé activement à ce dossier dès le premier jour.

"Nous savons quels sont les consommateurs qui ont acheté les véhicules concernés. Les importateurs nous ont assuré qu'ils allaient adapter les véhicules munis de logiciels non autorisés ou qu'ils paieront un dédommagement", relève la cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC).

"Et nous allons bientôt introduire une nouvelle méthode de mesure, qui garantira que les valeurs mesurées correspondent à la réalité", ajoute l'Argovienne.

Sommet décrié

Décrié par les commentateurs, le sommet du diesel organisé début août à Berlin par le gouvernement allemand s'est soldé par la simple promesse des constructeurs - BMW, Daimler, Volkswagen entre autres - de diminuer les émissions polluantes en adaptant le logiciel de plus de 5 millions de véhicules diesel.

La chancelière Angela Merkel a prescrit samedi aux patrons de l'automobile allemande de restaurer la confiance perdue avec le scandale du diesel. Elle leur a également demandé d'accélérer dans les motorisations alternatives.

Un deuxième sommet consacré au diesel en Allemagne réunira le gouvernement et les constructeurs automobiles. Sa date n'a toutefois pas encore été annoncée. Ce sujet est sensible à l'approche des élections législatives du 24 septembre. Des organisations de défense de l'environnement ont jugé nettement insuffisant le compromis trouvé le 2 août.

ATS