Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les achats tests d'alcool par des mineurs ont plus que doublé l'an dernier par rapport en 2008. Mais selon une étude commandée par la Régie fédérale des alcools (RFA), la législation reste peu respectée. Dans un cas sur trois, un mineur a réussi à se procurer une boisson interdite.
Sur plus de 4500 tests, le taux de vente d'alcool à des mineurs s'est établi l'an passé à 32,6%. C'est 3% de moins qu'un an auparavant, note la RFA dans un communiqué diffusé jeudi. "Le niveau des contrôles est haut, et il y a une nette amélioration dans le temps, mais cela reste un résultat médiocre", a commenté pour l'ATS le directeur de la RFA Alexandre Schmidt.
Il faut dire que la pratique des achats tests n'existe que depuis 2000 et c'est la deuxième année qu'elle englobe la majorité des cantons. En outre chaque canton dans lequel des achats tests sont réalisés pour la première fois produit de mauvais résultats et péjore la moyenne. Celle-ci s'améliore toutefois automatiquement par la suite, car l'instrument fait ses preuves dans la durée, précise M. Schmidt.
Suisse romande à la traîne
La Suisse romande est pour la première fois prise en compte dans l'étude qui porte sur 21 cantons. Cela ne signifie pas qu'aucun achat test n'était pratiqué en terres romandes auparavant, mais il faut appliquer un certain standard pour être intégré dans la statistique nationale.
Interrogé sur les cantons concernés, la RFA se refuse à citer de noms. Quatre cantons latins et un canton alémanique manquent à l'appel, se borne à dire le chef de la communication Nicolas Rion. Et de rappeler que le projet émane d'outre-Sarine. En outre, "il ne s'agit pas de désigner les bons et les mauvais élèves, mais de montrer que la pratique régulière des achats tests est efficace à long terme".
Stations service sous la loupe
Les stations service sont contrôlées de près. Sur les 4500 tests, 1800 ont été effectués par la Croix-Bleue sur mandat de l'Union pétrolière (UP). Le taux de remise d'alcool à des mineurs s'est inscrit à 27%, a indiqué le directeur de l'UP Rolf Hartl.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS