Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Grande-Bretagne mène 2-1 dans sa demi-finale de Coupe Davis face à l'Australie. Dans l'autre match, l'Argentine a pris l'avantage 2-1 grâce à son succès dans le double.

Andy et Jamie, les deux frères Murray, ont dû se faire violence en cinq sets contre les Australiens Lleyton Hewitt et Samuel Groth dans le double pour remettre la Grande-Bretagne devant.

Menant désormais 2-1 après une victoire longue à se dessiner (4-6, 6-3, 6-4, 6-7 [8/6], 6-4), le pays hôte n'est plus qu'à un petit point de sa première finale depuis 1978 alors que son dernier sacre remonte à 1936.

"C'était un match incroyable, on a réussi à surmonter la déception de la perte du 4e set", s'est félicité ensuite Andy Murray. "On a continué à se procurer des occasions, on est restés soudés comme des frères et on a placé de bons retours. Dans le 5e, c'était important de bien reprendre, de conserver notre énergie".

Alors que Dominic Inglot était attendu aux côtés de Jamie, c'est finalement son no 3 mondial de frère, pas entamé par ses efforts vendredi contre Thanasi Kokkinakis, qui était finalement aligné contre la paire formée par Hewitt, l'ex-no 1 mondial de 34 ans, et Groth, le bûcheron australien.

Dimanche, Andy Murray ouvrira le bal contre Bernard Tomic (23e à l'ATP) pour essayer d'apporter le 3e point indispensable. S'il n'y parvient pas, Daniel Evans et Thanasi Kokkinakis joueront pour une place en finale contre la Belgique ou l'Argentine.

A Bruxelles, L'Argentine mène 2 à 1 face à la Belgique après la victoire de Carlos Berlocq et Leonardo Mayer sur la paire Steve Darcis/Ruben Bemelmans 6-2 7-6 (7/2) 5-7 7-6 (7/5). Les Argentins ont dominé le double de la tête et des épaules, excellant dans l'exercice des retours de service.

Berlocq et Mayer ont refroidi les Belges dès les premiers échanges, paraissant beaucoup plus complémentaires et surtout "plus agressifs", a reconnu le capitaine belge Johan Van Herck.

Ce succès argentin place les hommes de Daniel Orsanic sur la voie de la finale. Goffin, 15e mondial, affrontera Mayer en ouverture de la dernière journée dimanche. Le Belge sera opposé à un adversaire forcément plus fatigué que lui, Mayer ayant joué vendredi et samedi deux matches d'environ quatre heures.

ATS