Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Genève, 999 nageurs se sont jetés dimanche dans l'eau à 5,2 degrés du lac Léman pour la 73e édition de la Coupe de Noël. Les plus rapides ont avalé les 125 mètres le long du Jardin Anglais en environ une minute alors que de nombreux téméraires déguisés ont assuré le spectacle dans l'eau.

Cinq nageurs ont dû abandonner, relève Christophe Jacot, porte- parole de la Coupe de Noël organisée par le Genève Natation. Ces concurrents, qui étaient complètement raides à cause du froid, ont été immédiatement pris en charge par les secouristes présents dans des bateaux tout le long de la course. Mais aucun incident grave n'est à déplorer.

Si certains étaient tendus pour leur première participation à ce traditionnel rendez-vous du bout du lac, ce n'était pas le cas du vétéran Yves Parade, 78 ans, qui a effectué sa 45e Coupe de Noël. A souligner encore l'exploit de la Genevoise Rose-Marie Hintzy, la doyenne de la course avec ses 86 printemps.

Les spectateurs, toujours admiratifs du courage de ces nageurs un peu givrés, se sont déplacés en masse pour les encourager. Le thé a coulé à flot pour tenter de réchauffer le public transis par le froid.

Rouge de froid

La boisson chaude de l'arrivée était aussi appréciée des nageurs avant qu'ils ne s'engouffrent dans les minibus qui les ramenaient aux vestiaires des Vernets. Les corps rougis par l'eau froide, beaucoup prenaient pourtant le temps de discuter avec les proches venus les féliciter, en se promettant de revenir l'année prochaine.

Finalement, c'est l'attente dans le minibus et sur le ponton avant de se jeter à l'eau qui est la plus dure, a relevé une participante. Ensuite, tout va très vite: un seau d'eau sur la tête, le coup de pistolet et la course. Quelques minutes pour des semaines d'entraînement: mais quasiment tous le disent: ça valait le coup!

ATS