Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les nuages à horizon conjoncturel pour l'économie suisse semblent se dissiper un peu. Tandis que des incertitudes planent toujours sur le cours euro-franc, les analystes se remettent peu à peu du choc monétaire survenu mi-janvier.

L'indicateur du ZEW-Credit Suisse, qui évalue les perspectives sur les marchés financiers pour les six prochains mois, s'est ressaisi en mars après un plongeon historique. L'indice publié mercredi s'inscrit à -37,9 points, soit 35,1 points de plus qu'en février.

Cette embellie est liée au fait que le cours de l'euro semble se stabiliser aux alentours de 1,07 franc, désavouant les pires scénarios envisagés après la décision de la Banque nationale suisse (BNS) d'abolir le taux plancher. Pas d'amélioration en revanche quant à l'évaluation de la situation économique.

Aidé par la zone euro

Les incertitudes sur l'évolution monétaire restent très marquées en mars. Quelque 38% des analystes interrogés estiment que le cours de l'euro devrait se maintenir au même niveau ces six prochains mois et 35% tablent sur une dévaluation de la monnaie helvétique. Face au dollar, 46% des experts s'attendent à un affaiblissement du franc.

Autre facteur d'amélioration, les prévisions économiques pour la zone euro, nettement revues à la hausse. L'union monétaire bénéficie du soutien de la Banque centrale européenne, qui a démarré au début du mois son vaste programme de rachat de dettes privées et publiques. Elle profite également des prix bas du pétrole.

Par ailleurs, plus de 80% des analystes s'attendent à ce que les taux d'intérêt à court terme demeurent inchangés en Suisse. Ils sont seulement 14% à envisager un nouveau recul.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS