Navigation

Les nuitées ont reculé de près de 4 % en février en Suisse

Ce contenu a été publié le 04 avril 2014 - 11:22
(Keystone-ATS)

L'hôtellerie suisse a subi un recul marqué en février, après avoir nettement rebondi le mois précédent. Les nuitées ont baissé de 3,9 % sur un an pour tomber à 2,9 millions. Tant les séjours des touristes helvétiques qu'étrangers affichent une diminution.

Le nombre cumulé des nuitées en janvier-février atteint 5,7 millions, soit un repli de 1,3 % en glissement annuel, selon les résultats provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés vendredi.

Les nuitées des hôtes suisses ont accusé en février une baisse de 6 % à 1,4 million. Les visiteurs étrangers ont de leur côté été à l'origine de 1,5 million de nuitées, soit un recul de 1,8 %.

Dans le détail, les touristes européens affichent une baisse de 3,2%. L'Allemagne accuse le plus fort repli avec -14,1 %. Suivent la Belgique (-32,2 %) et les Pays-Bas (-9,5 %). A l'inverse, la France a généré 27'000 nuitées supplémentaires (+22,3 %) et le Royaume-Uni 20'000 nuitées (+11,9 %).

Demande asiatique en hausse

La demande asiatique a de son côté progressé de 7 %. Les Pays du Golfe affichent la plus forte augmentation absolue avec 4800 nuitées supplémentaires (+25,2 %). Suivent ensuite la République de Corée (+51,8 %) et la Chine (+6,9 %). En revanche, le Japon a enregistré un recul de 1400 unités (-9,1 %).

Le continent américain affiche de son côté un nombre de nuitées stable. Avec une croissance de 5,6 %, les Etats-Unis enregistrent la plus forte augmentation, tandis que le Brésil accuse un repli de 18,4 %.

Enfin, l'Afrique et l'Océanie affichent des hausses respectives de 9,3 % et de 6,7 %.

Les régions de montagne souffrent

Au niveau des régions, huit sur treize enregistrent un recul des nuitées sur un an. Les régions de montagne ont particulièrement souffert, puisque les Grisons affichent la plus forte diminution absolue, avec un recul de 13'000 nuitées (-7,7 %). Suivent l'Oberland bernois (-5,4 %) et le Valais (-5,3 %).

Lucerne et son Lac des Quatre-Cantons ont également accusé un recul des nuitées (-6,1 %), tout comme les régions de Fribourg (-8 %), de Berne (-7,4 %), de Suisse orientale (-5,2 %) et de Bâle (-3,8 %). La région zurichoise a en revanche légèrement progressé (+0,1 %).

Genève affiche la hausse absolue la plus marquée, avec 17'000 nuitées supplémentaires, soit une augmentation de 9,3 %. La région Jura & Trois-Lacs a également séduit (+1 %), tout comme celle du Léman (+0,7 %). Le Tessin a aussi tiré son épingle du jeu (+1,4 %).

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.