Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le diamant mandarin est le mieux étudié des oiseaux chanteurs.

Colourbox/EPFZ/UZH

(sda-ats)

Lorsqu'il s'agit d'apprendre un nouveau chant, les oiseaux utilisent une méthode minimaliste similaire à certains algorithmes informatiques utilisés pour comparer des textes. C'est le constat d'une étude zurichoise publiée dans la revue Nature Communications.

L'équipe de Richard Hahnloser, à l'Université et Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), s'est penchée sur le diamant mandarin, un sujet d'étude très prisé du fait de sa capacité à réagir aux chants de ses congénères.

Les chercheurs ont constaté sur des oiseaux âgés d'un mois au début de l'expérience que pour apprendre un chant inconnu, ils commençaient par modifier des séquences connues, les adaptant au nouveau chant. Par la suite, la succession des notes se mélangeait fréquemment avant que dans une seconde phase l'oiseau ne soit capable de reproduire le chant dans le bon ordre.

"Les diamants mandarins ont développé une stratégie leur permettant de diviser la tâche complexe consistant à apprendre un nouveau chant en tâches partielles plus faciles à maîtriser", explique le Pr Hahnloser, cité mercredi dans un communiqué des deux hautes écoles. "Cela leur permet d'élargir leur répertoire avec un effort minimal".

Pour arriver à ses conclusions, les scientifiques ont passé régulièrement aux jeunes oiseaux un chant que ces derniers ont appris. Au bout d'un mois, ils ont changé le chant et observé comment les volatiles s'y adaptaient, ce qu'ils font instinctivement avec leurs congénères dans la nature.

Linguistique informatique

Le tout a été enregistré et analysé par ordinateur, et les chercheurs ont constaté que la stratégie des diamants mandarins s'apparente fortement d'une méthode de linguistique informatique utilisée pour comparer des textes.

Ces algorithmes recherchent des mots dans leur contexte, mais indépendamment de l'ordre exact dans lequel ils apparaissent. En comparant des milliards de textes, ils permettent de déterminer et d'évaluer la similarité de sens de deux mots, par exemple "maison" et "bâtiment".

Ces programmes sont également capables de trouver parmi des millions de documents celui qui est le plus proche d'un texte donné, soit celui dont le vocabulaire pourra le plus facilement être adapté à celui du texte de base.

"Les oiseaux chanteurs ont appris au cours de leur évolution cette stratégie utilisée aujourd'hui par les sciences computationnelles, et ils l'utilisaient probablement déjà il y a des millions d'années", conclut le chercheur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS