Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une mésange bleue nourrit son petit avec une larve de coléoptère.

Universität Basel/Maurice Baker

(sda-ats)

Les oiseaux insectivores mangent bon an mal an 500 millions de tonnes d'insectes, araignées et autres mille-pattes, selon des calculs de zoologues bâlois. Ils jouent ainsi un rôle considérable pour limiter les ravageurs des cultures.

Ces chercheurs de l'Université de Bâle, associés à des confrères américains et turcs, ont également estimé le poids total des oiseaux insectivores de la planète à 3 millions de tonnes. Il en existe 6000 espèces vivant dans différents écosystèmes.

C'est en particulier à la période de reproduction que des milliards d'insectes sont consommés pour nourrir les petits, notamment des chenilles et coléoptères potentiellement néfastes aux végétaux.

"Cela signifie que les oiseaux - tout comme les araignées et les fourmis - fournissent au niveau mondial une contribution essentielle à la limitation du nombre des insectes s'attaquant aux plantes", souligne le responsable de l'étude Martin Nyffeler, cité mardi dans un communiqué de l'Université de Bâle.

A titre de comparaison, les proies mangées par les araignées au niveau planétaire, des insectes en grande partie, représentent 400 à 800 millions de tonnes par an. L'être humain, lui, mange 400 millions de tonnes de viande et de poisson. Ces travaux sont publiés dans la revue The Science of Nature.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS