Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les opérateurs mobiles américains T-Mobile et Sprint ont officiellement renoncé à fusionner après des semaines de discussions (archives).

KEYSTONE/EPA/JOHN G. MABANGLO

(sda-ats)

Les opérateurs mobiles américains Sprint et T-Mobile ont officiellement renoncé à fusionner, faute d'accord sur les termes du rapprochement, ont-ils annoncé samedi. Ils ont mis fin à des semaines de discussions qui auraient chamboulé le secteur aux Etats-Unis.

T-Mobile, filiale de l'allemand Deutsche Telekom, et Sprint, filiale du japonais Softbank, "ont annoncé aujourd'hui conjointement qu'ils avaient cessé les discussions en vue d'une fusion car ils n'ont pas été en mesure de s'accorder sur des termes" acceptables par les deux parties, ont-ils écrit dans un communiqué.

Ce rapprochement entre le troisième (T-Mobile) et le quatrième (Sprint) opérateur américain, voulu depuis longtemps par Softbank, avait du plomb dans l'aile depuis quelques jours tandis que les groupes examinaient les détails de l'opération, selon la presse. En début de semaine, la presse japonaise avait indiqué que les discussions risquaient de capoter faute d'accord sur le contrôle du nouveau groupe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS